Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


vendredi 1 juillet 2016

Roberto Negro et Théo Ceccaldi :Babies à Jazz à Vienne

Le vendredi 1er au théâtre de minuit à Jazz à Vienne

Un concert qui commence à minuit, il faut déjà être super motivé pour y aller,
c'est terrible avec Jazz à Vienne certains soirs ce n'est pas au grand théâtre antique à une heure raisonnable que l'on écoute du jazz mais au théâtre municipale gratuitement et à minuit.
Ce soir Roberto Negro au piano et Théo Ceccaldi au violon nous ont mis en apnée pendant 1 heure,
ils ont commencé un morceau à minuit et l'on achevé 1 heure plus tard!

Pendant ce temps nous sommes restés paralysés, abasourdis ...enchantés.

Le prétexte de ce duo : Mozart!
peut être y a t'il eu quelques notes de Mozart dans ce tourbillon de thèmes où virtuosité s'associait à fantaisie mais ce n'était pas là l'essentiel.

Tous les deux sont des fous furieux !
 lancés à fond de cale dans un cheminement qui paraît complètement dingue à suivre tant les thèmes sont enchevêtrés avec des séquences d'improvisation...
facile !
Roberto Negro avait déjà invité Théo Ceccaldi en 2012 dans sont projet déjà très fantaisiste le fabuleux " Loving suite pour Birdy So" avec Elise Caron au chant .
Pour "babies" la folie et la prise de risque sont au max... et nous voilà baba de babies.

JaZZmarc
( La superbe photo  est de Christophe Charpenel)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire