Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


mercredi 26 mars 2014

HER : Le dernier opus cinématographique de Spike Jonze

  "Her", le dernier film de Spike Jonze , mérite une place sur ce site pour plusieurs raisons.

La voix de Scarlett Johansson tout d'abord, qui donne toute sa substance au titre et au personnage principal ,un système informatique dont Theodore, le héros (ou plutôt l'anti-héros tant il est banal ) tombe littéralement amoureux. Joaquin Phoenix incarne avec justesse ce personnage d'écrivain public qui rédige des lettres de félicitations ou d'anniversaire pour des clients incapables de s'exprimer par la plume.

 Fonction qui n'est pas sans rappeler celle de Winston dans "1984", sinon qu'au cauchemar de société totalitariste raconté par Orwell s'est substitué celui d'une société individualiste tout autant repoussante qui n'est que le prolongement de celle ( la nôtre) décrite par Michael Hardt et Antonio Negri dans leur livre "Empire".Là où Winston réécrit la vérité journalistique, Théodore fait croire qu'il existe encore des sentiments dans un monde déshumanisé.

 Pas étonnant que la voix sensuelle de Scarlett lui tourne si vite la tête. Le réalisateur, qui s'était fait remarquer par l'excellent "Dans la peau de John Malkovitch",déroule le fil de son histoire avec délicatesse de peur de le casser.La B.O., composée par Arcade Fire, contribue à l'évocation de ce monde très proche : elle vous reste dans l'oreille bien après la sortie.

                                                   F.S.P.Jazzbôf









Aucun commentaire:

Publier un commentaire