Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


vendredi 5 avril 2013

Les Rival Sons au Kao

Le mardi 2 avril au Ninkasi Kao.

 J'ai calculé que ça faisait longtemps ( mars 2012) que je n'étais venu au Kao, salle idéale pour le rock.
Ce soir, c'étaient les Rival Sons, from California.
Ce groupe, c'est avant tout la rencontre d'une voix,JAY BUCHANAN, et d'un guitariste SCOTT HOLIDAY.
Leur truc, c'est le rock des seventies. Le tandem évoque parfois celui de Paul Rodgers et Paul Kossof,d'autres fois celui de Plant et Page. Buchanan subit un véritable mimétisme,sa gueule à la Jim Morrisson posée sur un corps imitant à la perfection la gestuelle de Robert Plant.
 La rythmique est métallurgique et la sono laisse à désirer. Mais la machine à remonter le temps fonctionne. Seul bémol:il manque ce grain de folie qui rend un concert inoubliable, peut-être parce que perfection rime avec raison plus qu'avec passion.

 En première partie, un petit groupe garage venu du Canada, les Balconies, dont la chanteuse, moulée dans un pantalon rouge assorti à ses lèvres, se démène comme une diablesse et dédicace après le concert son cinq titres avec la fraicheur de ses, disons, vingt ans. "Rock'n roll is not dead !" comme le scande my cousin pianist. D'ailleurs la bière du Ninkasi l'accompagne toujours aussi bien.

 François Rockbôf

Aucun commentaire:

Publier un commentaire