Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


mardi 1 août 2017

La bande-son du film "Baby driver"

Au début j'ai eu peur de m'être trompé de type de film: bande annonce diffusée en boucle dans le métro, public d'ado- et d'adu-lescents, début de film ultra-classique (le chauffeur qui attend les braqueurs dans sa voiture garée devant la banque ). Et puis ... Je me rends compte que l'action se déroule sur un air de rythm'n blues,sans paroles.
Car le héros du film,"Baby"(Ansel Elgort, remarquable), est un garçon d'une vingtaine d'années affligé d'un acouphène permanent suite à un accident automobile dans lequel ses parents ont perdu la vie. Et pour le supporter, il écoute en permanence ses morceaux préférés.C'est là qu'est tout l'intérêt du film: Baby a besoin de la musique pour vivre. Il fait tout en rythme:conduire,mettre la table,préparer le breakfast, aller au fast food. Je vous laisse imaginer toute la musique qu'on peut entendre dans le film.D'autant que le tuteur de Baby est muet et parle avec lui la langue des signes.Or c'est un vieux noir qui possède une discothèque d'enfer que l'on entend partiellement dans le film.

 La trame du film est simple: Baby est exploité par un sinistre chef de bande (l'excellent Kevin Spacey) mais trouve l'amour( Debora, alias Lily James) et veut décrocher. Ce qui s'avère impossible.Il se trouve alors confronté à la brutalité de ses acolytes et obligé de protéger sa petite amie.Rien de bien nouveau,si ce n'est la BANDE SON: Dave Brubeck ("Unsquare dance"), les Damned ("Neat,Neat,Neat"), T.Rex ("Debora", prénom de la jeune fille dont s'est emmouraché le héros), Alexis Korner ("Early in the morning"), Martha & the Vandellas etc.

 Avec une mention spéciale pour le groupe Focus ("Hocus Pocus"), pour Queen et son "Brighton rock" et pour Simon et Garfunkel dont le titre"Baby driver" a inspiré celui du film.Bref ! On se régale au niveau musical. Notre héros enregistre aussi des conversations sur son dictaphone dont il tire des raps qui jouent un rôle important dans le film.Si l'on ajoute les belles bagnoles,les courses infernales, les caricatures de gangsters incarnées par Jamie Foxx et Jon Bernthal, on ne s'ennuie pas !

 Une bonne surprise en fait,et qui a l'air de marcher: ayant acquis la B.O. du film à la FNAC, je me suis fait hêler par des jeunes à une terrasse de café qui pointaient le ciel de l'index en criant "Baby driver"!
                        François Jazzbôf

Aucun commentaire:

Publier un commentaire