Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


mardi 10 juin 2014

MALIA à Fort en Jazz

Le jeudi 5 Juin à Fort en jazz
Oh que ça fleur bon les festivals estivaux,
Ce n'est pas tout à fait l'été mais il fait très beau en cette deuxième soirée de la 25 ème édition du festival " Fort en Jazz" de Francheville et la température ne fera que monter avec Malia comme invité qui se présente en Infirmière Sexy dans sa grande chemise blanche échancrée.

Malia chanteuse jazz originaire du Malawi avait  frappé très fort avec son premier album sorti en 2002 "Yellow Daffodils" produit  André Manoukian avec la collaboration remarqué d'Erik Trufaz.
Elle s'était faite discrète pendant quelques années;  en 2012 son album en hommage à Nina Simone "Black Orchid" avait été très bien accueilli par la critique.
Ce soir la voix chaude et un tantinet rocailleuse de Malia nous distille les titres de son dernier opus "Convergence"
 Cette convergence annoncée est peut être celle du jazz, de la pop électro et des musiques
traditionnelles africaines on trouve bien ces trois styles dans ce nouveau projet.

Malia est accompagnée de 4 jeunes musiciens Allemands plutôt dans le registre rock électro; les basses sont profondes, l'utilisation des séquenceurs est systématique et la sono est assez forte.
Le bémol dans cette formation c'est que la voix de Malia est rarement "au naturel", c'est dommage les effets de réverbérations et les différentes assistances électroniques ne sont, pour moi, pas toujours les bienvenus.   
  
Les compositions de Malia sont très agréables en live, j'ai retenu " Embraceable moon" chanson pour sa fille ou encore "Turner ship" au rythme africain.
J'ai eu un peu de mal avec la reprise de "fever" en version éléctro mais bon c'est un choix esthétique.

Je reverrais bien Malia sur scène mais plutôt en version acoustique, oui je reverrais bien Malia...
l'infirmière est belle, attention Jim...

JimJaZZmarc
Sur Jazz-rhone-alpes.com cette chronique et les  autres billets de la semaine
Convergence

Yellow Daffodils

Aucun commentaire:

Publier un commentaire