Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


mercredi 22 août 2012

Plaisirs du off à Marciac 2012

Sur la place principal
Le off, à Marciac, c'est la découverte
  • de talents confirmés comme Serge Lazarevitch par exemple, guitariste ayant étudié à Berklee à la fin des seventies,qu'on a retrouvé dans le Dooralan Quartet cette année, ou  Alain Brunet et son Akpé Motion, ou encore Jean-Michel Proust
  • ou montants comme Julien Alour, trompettiste, frère de qui vous savez ( mais si voyons Sophie)
  • Julien Alour
  • Ce sont des musiciens en herbe mais prometteurs comme  les groupes No Name ou Melting Pot 
C'est le plaisir de réentendre des standards("Funk in a deep freeze" qu'interprétait si bien Chet Baker )ou des pièces si nouvelles que leur auteur leur cherche encore un titre et propose au public de lui faire des suggestions ("Breakfast in Marciac" sera finalement retenu lors du set de Julien Alour, je vous laisse le soin de trouver ce titre sur un CD à venir).

C'est la liberté d'écouter du jazz en dégustant au choix un apéritif sur la place ( à midi ou à dix-neuf heures ) ou une bière fraiche au lac.
Tricia Evy


C'est la sensualité d'une chanteuse d'origine antillaise sculptée dans une robe bleue Tricia Evy, pour ne pas la nommer qui,telle Dee Dee B., joue aussi la carte de l'humour et fait reprendre à la foule des refrains en créole.



 Il y a six ans, au off,Olivier Temime et Géraldine Laurent passaient sur scène en toute modestie. On sait ce qu'ils sont devenus aujourd'hui.Nul doute que les boutons de cette année donneront d'aussi belles fleurs dans l'avenir.

François Jazzbôf

Aucun commentaire:

Publier un commentaire