Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


dimanche 19 avril 2020

Un paradis perdu




Ce matin la radio m'annonce une mort qui me touche, même si ce n'est pas celle d'un parent ou d'un ami. Encore qu'un musicien soit dans votre inconscient un véritable ami, même si vous ne l'avez jamais rencontré directement, ni même vu sur une scène.

 Christophe était de ces inventeurs d'univers qui vous attirait dans son monde. Chez Christophe, les mots étaient bleus (chanson éponyme),les vestes de soie rose ("Les paradis perdus"),les smokings blanc-cassé ("La Dolce Vita") et les coeurs verts ("Un peu menteur").
Chez Christophe, il y avait des juke boxes, des flippers, des bars ouverts, une petite fille du troisième et une petite fille du soleil, une seniorita aussi.
Mais chez Christophe, il y avait aussi des jours ou rien ne va.Souvenez-vous ...

  " Il existe des jours comme ça
   On voudrait mieux rester dans les draps
   Bien calé dans la tiédeur,
   Comme dans le ventre de sa mère
   En attendant que s'éteignent Les jours où rien ne va" 


François Jazzbôf
------------------------------------------------------------------------------




Le dernier frisson que m'a procuré Christophe c'est cette reprise de "La man" dans son dernier album "Christophe Etc."; album testament donc où il a revisité quelques uns de ces morceaux en duo ici avec la chanteuse libanaise Yasmine Hamdan.
Il creuse et creuse encore son sillon sans jamais se répéter toujours à la recherche de sons et de nouvelles émotions.

"Je veux tant de choses
Renverser le ciel
Les paupières mi-closes
Je veux l'étincelle
Et que la nuit se lève encore
Dans son cœur (son cœur)
Je veux quelque chose de nouveau"


Un des album que je préfère c'est "aimer ce que nous sommes" sortie en 2008, il plein de création, de surprises, de digressions.


Pour rester, si vraiment il le fallait, sur le ton de ce blog il a aussi collaborer aussi avec Erik Truffaz il même venu à Jazz à Vienne.


JazzMarc

Aucun commentaire:

Publier un commentaire