Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


samedi 16 novembre 2019

Pierre de Bethmann au Hot

 Le Jeudi 14 Novembre au Hot Club de LYon

 Nous étions une trentaine tant les conditions météo étaient mauvaises ce soir-là. En effet il neigeait depuis la fin de l'après-midi et le nombre des amateurs de jazz du jeudi soir avait fondu.

 Mais Pierre de Bethmann était  fidèle au poste, accompagné de Sylvain Romano à la contrebasse et de Tony Rabeson à la batterie.

Deux sets, une set liste éclectique allant de Thelonious Monk à John Scofield, de Sam Rivers à Schumann (rime avec De Bethmann).
Une improvisation brillante, un swing incontestable,une batterie qui claque, un clavier pris de folie, une contrebasse profonde.
 Bref ! de quoi oublier l'hiver et les éléments (pluie, neige et vent).Et toujours cette simplicité qui fait honneur au maître, cette image de musiciens qui se font plaisir et qui nous font plaisir, qui se sentent honorés de jouer dans un lieu historique du jazz,le Hot Club de Lyon.

 Nous sommes partis avant la jam cession, sur un morceau lent et mélodieux, sur un solo de piano qui ravissait nos oreilles pour garder de cette soirée un souvenir inoubliable.

Mais avec cette question: comment un petit club associatif et non parisien parvient-il à retomber financièrement sur ses pattes quand une telle affiche ne mobilise pas plus d'auditeurs ? Quel dommage !

                                        François Jazzbôf

Aucun commentaire:

Publier un commentaire