Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


lundi 11 novembre 2019

Kneebody au Crescent à Macon

Le 8 novembre au Crescent a Macon.

Ce qui me m'a mis en mouvement ce soir là en allant jusqu'à Macon et sa belle salle du Crescent c'est l'annonce du groupe Kneebody qui m'avait bien titiller tout l'été.
Découvert au hasard d'une déambulation sur Deezer le son du groupe m'avait fait tendre l'oreille : un Jazz Rock contemporain bien mâtiné d'électro dans la veine d'un Donny Mccaslin ou des anglais de Get the Blessing.
A y regarder de plus près ce groupe US né en 2001 est constitué de quelques personnalités bien connues, dont Ben Wendel au saxophone et Nate Wood à la batterie qui accompagnent notamment Tigran Hamasyan. Je garde un souvenir ému d'un bœuf avec Nate Wood et le groupe de Guillaume Perret au Jazz Mix à Vienne il y a quelques années: Somptueux.
Cet été j'écoutais "By Fire" un album récemment disponible de Kneebody où on trouve quelques belles reprises avec des chanteurs invités de très bon niveau et déjà en octobre un nouvel opus du groupe est sorti " Chapters". Un nouveau chapitre donc dégageant tout autant d'énergie avec quelques invités de prestige comme la diva Gretchen Parlato : excusez du peu !

Alors c'est chaud comme la braise que j'abordais cette soirée, et je n'ai pas été déçu du tout.
L'équipe du Crescend est toujours aussi accueillante et enthousiaste, partage et convivialité toujours en maitre-mots de leur engagement.
Les champions du soir sont de très grands professionnels, ils produisent une musique puissante pleine d'énergie mais toujours parfaitement maîtrisée. Les deux soufflants, Ben Wendel et Shane Endsley à la trompette font preuve d'une cohésion qui tient du surnaturel. Nate Wood est bluffant il est à la batterie mais aussi à la basse, "aussi" dans son cas ça veut dire en même temps. Il est gourmand mais à la batterie il est diabolique sous ses airs de ne rien y toucher.
Tous sont encadrés de pédales pour les effets en tous genre mais c'est Adam Benjamin aux claviers qui est le maestro de l'electro.

Ces 4 là nous ont ravis, et rien que pour quelques instants de nirvana quant Nate Wood déroule une séquence entêtante et que le chorus de Ben Wendel n'en fini pas de vagabonder; rien pour ça je ferais volontiers encore quelques kilomètres ( écoutez "the trip" pour vous donner une idée)

Ils n'avaient qu'une seule date en province pour cette tournée et c'était à Macon; bravo à la programmation  du Crescent.


JazzMarc
   



Ben Wendel - sax ténor, effets / Shane Endsley - trompette, effets/Adam Benjamin - rhodes, synthétiseurs/Nate Wood - batterie, basse, voix

Aucun commentaire:

Publier un commentaire