Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


dimanche 1 février 2015

Nick Cave et la musique des grands espaces: Loin des hommes

Nick Cave aime les westerns, déjà pour "l’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford"  il signait la BO et jouait même pour l’occas un musicien de saloon. Il remet ça avec son compère Warren Ellis pour ce magnifique film de David Oelhoffen : Loin des hommes.

Les grands espaces l'inspirent sans doute,et les Hauts Plateaux de l’Atlas Algérien valent bien les Hautes Plaines d’Amérique du Nord,  et le visage lumineux de Viggo Mortenssen celui de Brad Pitt.

1954 en pleine guerre d’Algérie, un instituteur (Viggo Mortenssen) qui s’est retiré loin des hommes et de leur violence, apprend à lire le français à de jeunes arabes, jusqu’au jour où il doit escorter un prisonnier Algérien (Reta Kateb) accusé du meurtre d’un cousin.

Il y a effectivement dans ce film beaucoup de références aux classiques du Western, Viggo  Mortessen fait le cow-boy beau et bon et Reta Kateb l' indien torturé entre traditions ancestrales et monde moderne. Je trouve que c’est surtout un magnifique Road Movie, nous marchons littéralement avec eux dans ce bel Atlas en traversant des paysages somptueux mais aussi en traversant la vie de ces deux êtres si différents de par leur histoire et leur culture. Ils marchent pourtant sans doute avec le même espoir et le même destin alors que l’Algérie et le monde s’écroulent autour d’eux comme les pierres du sentier. Un beau message de paix en ces temps si violents.

Et le piano de Nick Cave et les violons de Warren Ellis, nous transportent mélancoliquement, lentement, tout en finesse jusqu’au bout du chemin. J’espère qu’un CD est prévu…

JC JazzBof


Aucun commentaire:

Publier un commentaire