Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


lundi 7 juillet 2014

Le Tedeschi Trucks band à Jazz à Vienne

Le Vendredi 4 juillet à Jazz à Vienne

D'accord, c'est jazz à Vienne,mais, est-ce le hasard du calendrier (on est un 4 juillet, jour anniversaire de l'indépendance des U.S.A.), quand le Tedeschi Trucks band commence à jouer, on se croirait aux States, dans n'importe lequel des quarante-huit états du Mainland.
On pense à Tom Petty,à Bob Seger, à Eric Clapton, aux Allman brothers (dont Derek Trucks faisait d'ailleurs partie jusqu'à maintenant). On est face à onze musiciens, soudés, professionnels, sans fioritures.
Susan ne sait dire que deux mots en français "merci" et "beaucoup".
Elle n'annonce pas les titres des morceaux, mais on les reconnait. Entre autres "Made up mind" (tiré de leur dernier disque eponyme),"Idle wind", "Bound for glory"(tiré de l'autre disque). Et puis, le magnifique "Midnight in Harlem" : Susan commence la chanson : "Well I came to the city / I was running from the past /My heart was bleeding" et c'est ton coeur à toi qui saigne !

 Et quand Derek aborde son solo, tout en finesse, les notes de musique te picotent l'épiderme. Et plus il fait vibrer ses cordes, plus t'as envie de pleurer. Magnifique !
 Et puis, il y aura ce morceau de bravoure, qu'on rêve d'entendre interpréter en public:"The storm". Dès les premières notes, on le reconnait et la suite ne fait que le confirmer: ce morceau est une tuerie et Derek est l'un des plus grands guitaristes actuels, un taiseux qui s'exprime par sa guitare.Il n'y aura certes qu'un rappel mais la pluie aura respecté notre plaisir: elle ne tombera à flot qu'au set suivant ...  

F.S.P.JAZZBOF
Un autre point de vue sur Jazz-Rhône-Alpes.com de Gérard Brunel et un jolie billet sur ce couple de François Robin

Aucun commentaire:

Publier un commentaire