Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


lundi 7 juillet 2014

Joe Satriani à Jazz à Vienne

Le Dimanche 6 Juillet à Jazz à Vienne

Show must go on !

Les intermittents du spectacles sont en lutte, la météo n'est pas clémente, soit! mais heureusement le spectacle continue ! et sur la scène du théâtre antique ce sera pour l'heure sans le traditionnel couché de soleil.
Ce soir le concours des "guitar Héro" n'aura pas lieu, Jeff Beck a déclaré forfait, il a annulé sa tournée pour des raisons de santé, Stéphane Kochoyan, le directeur du festival nous a même montré son arrêt maladie. Mais Joe Satriani est là et bien là lui.
C'est en grande forme  qu'il nous est apparu, guitare rouge et lunettes noires, malgré le temps et bientôt la nuit.
Et il envoie du lourd sans préavis, du gros son Rock qui met tout le monde d'accord : Alors c'est ça un guitar héro !
La scène du Théatre antique est à sa mesure voir à sa démesure pour ce grand guitariste showman.
Le show est effectivement complet et bien maitrisé, les jeux de scène et les ballets de lumière sont au cordeau.

C'est un déluge de note qui s'abat sur le théatre en même temps qu'une pluie entétante.
Malgré la pluie les spectateurs restent et participe à la fêtes, peut être subjugués qu'ils sont par tant d'énergie et d'efficacité.

Satch, ( c'est son surnom), n'a que l’embarras du choix pour constituer son répertoire du soir parmi les 14 albums studio déjà enregistrés et notamment parmi les compositions du dernier en date : "Unstoppable Momentum"

La dextérité et l'expérience ne faisant pas tout il m'a semblé que le tout tourne un peu en rond, mais peut être ne suis je pas assez fan du maître.
Mais attention celui qui a déjà été le guitariste de Jagger, en solo, d'Alice Cooper, de Deep Purple et de bien d'autres peut encore nous étonner;
alors à bientôt à Rock à Vienne, à non c'est Jazz à Vienne. ( allez un peu d'humour devant tant de d'adversité)

JaZZmarc
Sur jazz-rhone-alpes.com ce billet et les autres chroniques sur les concerts de la semaine
"Down, down, down" J'aurais bien écouté une petite douçeur du champion.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire