Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


vendredi 10 juillet 2020

Lakecia Benjamin - Pursuance :The Coltranes


En ces derniers jours de juin où Vienne devrait nous passionner, il nous reste les sorties de CD pour stimuler nos sens anesthésiés par un virus culturophage.

Pour ma part, la découverte (sans doute tardive) d'une jeune saxophoniste new-yorkaise issue du peuple de George Floyd m'a ravi les oreilles et rasséréné pour un bon moment.

Car cette fantastique musicienne en costume blanc s'est lancée dans la remise au goût du jour de l’œuvre du couple Coltrane, si tenté qu'elle ait perdu de l'audience,ce que je crois impossible.


 Sur son CD elle interprète pas moins de sept œuvres de John et quatre d'Alice,les deux dernières pièces étant nées dans son esprit fécond.
Le choix est de qualité et des musicos chevronnés sont venus lui prêter main forte, parmi lesquels Reggie Workman (bassiste chez John, chez Alice et pour les tournées anniversaires de la famille Coltrane) n'est pas la moindre pointure.

 Pour ma part j'avoue avoir un faible pour "Prema" et "Acknowledgement" (le premier de madame Coltrane, le second de monsieur), mais c'est un vieux réflexe d'habitué de soirées mythiques chez un ami où nous devions convaincre en dix minutes que nous avions découvert LE disque de l'année.

 En réalité, tous les morceaux sont excellents, et il me tarde que les concerts en public reprennent , même dans une salle à petite jauge, pour aller admirer Lakecia sur une scène.

 Jazzbôf from Red Cross


Aucun commentaire:

Publier un commentaire