Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


mardi 24 juillet 2018

Hearing Things au peristyle

Le Jeudi 19 au Peristyle de Lyon

La bande originale d'un film de David Lynch au péristyle ce soir : vintage à souhait, un tantinet décalée et diablement attachante.
Matt Bauder saxophoniste et compositeur new-yorkais est programmé sur la scène du Peristyle pour 3 jours avec son projet Hearing Things: Un objet musical inclassable
Les musiciens outre atlantique sont, semble t'il, moins cloisonnés qu'ici; ainsi Matt Bauder qui intervient aussi sur la scène jazz propose avec ce projet une musique oscillant entre rock des années 60/70, ethio-jazz et pop.
Le son de l'orgue Hammond sous le contrôle de JP Schlegelmilch participe grandement à cette ambiance vintage  à la manière d'un Ray Manzarek des Doors.
Le look est lui aussi daté, le groupe est en costume blanc à bords noirs; excepté Ava Mendoza à la guitare électrique, seul élément féminin du groupe, qui est, elle, en noir : certainement en signe d'une confrontation sexiste.     
Ce soir là j'avais juste l'intention de passer une tête au Peristyle et j'ai finalement assister aux 3 sets. Cette musique hybride qui embarque des rythmes rock cinglants, des mélodies chaloupées entêtantes et des échanges solides et inspirés entre les solistes est décidément captivante.

A la fin des sets; et à l'heure de la dématérialisation généralisée,  le groupe propose à la vente leur dernier ...45 tours: Un tantinet décalée non ? 

La nouvelle programmation du Péristyle portée cette année par Olivier Conan élargie la scène à d'autres horizons musicaux et géographiques; les amoureux du jazz pourraient s'en désoler, mais ils sont, pour beaucoup, surtout sensibles à la bonne musique, le jazz en étant un des vecteurs,  alors amis jazzeux jugeons sur pièce et profitons de cette belle scène.

Jean-Marc Aguirre

 Sur Jazz-Rhone-alpes.com ce billet et les autres news de la semaine   

saxophones :Matt Bauder / guitare: Ava Mendoza / orgue : JP Schlegelmilch / batterie: Vinnie Sperrazza

Aucun commentaire:

Publier un commentaire