Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


jeudi 25 décembre 2014

Une voix de rocker: Joe Cocker

Personnellement,je connais plus de gens qui se sont éclatés en dansant sur "In a high time we went" que d'auditeurs de l'émission "Radioscopie".


Serais-je un cas unique ? Car ce matin, autant les commentateurs confiaient leur émotion à l'annonce de la mort de Jacques Chancel,en particulier sur France-inter (où officia le chroniqueur), autant leur silence était assourdissant sur le décès de Joe Cocker,


 LA voix de la soul britannique des seventies. Un tel traitement me semble bien indigne. Mais peut-être est-ce parce  que Joe chantait "You can leave your hat on"?

Alors, ils ont gardé leur chapeau sur la tête au lieu de l'enlever pour saluer ce grand bonhomme !

                                      F.S.P. Jazzbôf


 Et s'il n'y en avait qu'une ?

Pour F.S.P Jazzbof: sans conteste, "In a high time we went", avec la foule de souvenirs
de rocks endiablés à la fin des seventies




Pour JC rockBOf : mon coup de Coeur pour deux souvenirs inoubliables celui de Woodstock où je n'étais pas pour With a little help from my friends devant cette belle foule immense et celui à la Halle Tony Garnier où nous étions en 97 et où seuls quelques eux pouvaient comprendre...  "nous n'oublierons jamais."




Pour JMpasleblues: En 82 j'aimais bien écouter "Talking Back To The Night" en boucle.



Pour Philblues, comme pour JC Rockbof, "s'il n'en restait qu'une ?" sera un doublé :
      * Woodstock avec "With a little help from my friends" tout simplement "d’un autre monde", mais pour lequel j'étais trop jeune ;-)



      * Et bien sur l'inoubliable "Unchain My Heart" de 1987



Note: Oh on avait dit "s'il n'en restait qu'une"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire