Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


lundi 1 septembre 2014

Nora Kamm au Peristyle : Un goût de trop peu

Samedi 23 août au Peristyle.

Samedi dernier ,l'envie nous prit d'écouter du jazz.

A Lyon, point de problème: le "plus long festival de France" se déroule comme d'habitude sous le peristyle de l'opéra.

Ce soir-là, c'était Nora Kamm, jeune saxophoniste de vingt-huit ans (mais aux âmes bien nées ... souvenez-vous de Corneille).

En quartet. L'intérêt du dernier set ( 22 heures), c'est que le public est venu pour écouter, pas pour prendre l'apéro. La petite blondinette nous déroule ses compositions avec talent,moulée dans une jupe noire et perchée sur des talons qui ajoutent une touche sexy à sa prestation.Les trois autres musicos assurent.

Aussi, quelle n'est pas notre stupeur quand, après une demi-heure de show, Nora nous annonce qu'elle va jouer le dernier morceau pour ne pas troubler le sommeil des riverains ! Ajoutant dans la foulée qu'un temps pour un rappel (un seul hélas !) a été prévu. Ainsi est-ce à onze heures moins le quart ( 22h45, vous avez bien lu !) que s'achève le spectacle.Les serveurs commencent à remballer.
Nora reçoit l'étreinte de Zaza Desiderio, son plus fidèle soutien (voire plus ...).Et nous, Grosjean comme devant, quittons le peristyle.
Pour une ville qui prétend être une métropole européenne, fermer boutique avant onze heures du soir un samedi d'été, ça le fait pas. Et pour un maire qui ambitionne d'être ministre et le sera peut-être,ça fait carrément tâche.Non ?

                                                    F.S.P.Jazzbôf

Aucun commentaire:

Publier un commentaire