Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


lundi 2 décembre 2013

Mats Gustafsson et The Things : Le Jazz punk brutal

Le Jeudi  28 Novembre Au planétarium de Vaulx en Velin
C'est avec les potentiomètres collés à fond à droite que le trio de Mats Gustafsson  "The Thing" a débuté son set. Sans somation ils démarrent à fond la caisse par un "jazz" free des plus débridé; et puis ils ont accéléré.

Ces suédois là sont complètement allumés; oreilles sensibles s'abstenir, et pour les chants de noël il faudra repasser.

Cette formation propose une musique brutale, tout en puissance et en improvisations énergiques.
Pour définir leur musique je dirais que c'est du Jazz "Hard Métal", avec une démarche proche de ce que fut le Punk pour le rock: Eux ils ne refusent pas les académismes du jazz, non ils les dynamitent.

Par comparaison le jazz rock sur-vitaminé de Guillaume Perret avec son Electric Epic c'est "Peace and love". 
Ce trio étaient les invités du Périscope pour une soirée "Hors les murs" au Planétarium de Vaulx en Velin, l'endroit est très accueillant, et la soirée avait démarrée par une déambulation ludique au sein d'une exposition autour de la lumière et de ses mystères au son d'une musique mixée par Romain Constant.  

J'ai compris pourquoi il n'y avait pas de chaise dans la salle, ce n'était pas vraiment un concert c'était la GUERRE.
Bon j'ai mal aux oreilles je m'en vais.

Mats Gustafsson (Saxs) Paal Nilssen Love ( Batterie) et Ingebrigt Flaten (Basse)

Sur Jazz-rhone-alpes.com ce billet et les autres chroniques de la semaine

JaZZmarc

Aucun commentaire:

Publier un commentaire