Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


samedi 24 août 2013

Rémi Vignolo au Duc des Lombards

Le Mardi 20 Août au Duc des Lombards

C'est désormais une habitude, votre serviteur fait une escapade estivale au Duc des Lombards .
Cette fois, c'est Remi Vignolo qui a rassemblé autour de lui une brochette de musiciens aussi jeunes que prometteurs. Et en particulier, ce guitariste qui accompagne Eric Le Lann sur le CD "Remember Chet",que je rêvais d'entendre en live : je veux parler de Nelson Veras. Fine silhouette à la frange en bataille, concentré derrière ses lunettes, Nelson montre une virtuosité digne d'un Pat Metheny et une créativité impressionnante. Les autres musiciens sont le saxophoniste Max Pinto, un brin démonstratif, et le blond Victor Nyberg à la contrebasse, qui va révéler tout son talent dans des rythmiques africanoïdes. Remi Vignolo, quant à lui, cogne furieusement sur ses peaux, les tendons saillants et le front en sueur.Des morceaux je n'ai malheureusement retenu que deux titres : "Olinda" et "la foule".
 Les sets sont enlevés. Des spectateurs subjugués par le punch de la formation en oublient de boire leur Bourgueil ou leur Champagne . Par contre, il applaudissent à tout rompre et présentent leurs "congratulations" au leader du groupe à l'issue du deuxième set. Max lui-même est étonné de l'énergie qui vient de s'exprimer. Nous sortons dans la chaleur nocturne de Paris au mois d'août et le rythme du dernier morceau nous accompagne dans le métro jusqu'aux Gobelins, jusqu'à l'appartement, jusqu'à l'entrée du rêve de cette nuit exceptionnelle.
                                                     François Jazzbôf

Aucun commentaire:

Publier un commentaire