Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


mardi 16 juillet 2013

Youn Sun Nah et Avishai Cohen au théâtre antique de Vienne


Le Vendredi 12 juillet à Jazz à Vienne
En une soirée j'ai compris l'enthousiasme du redac'chef et de JC Jazzbôf pour deux étoiles du jazz contemporain, la Coréenne Youn Sun Nah et le bassiste Avishaï Cohen, tous deux programmés le même soir, mais l'un après l'autre.


 Devrais-je parler d'étoiles ou de constellation, au vu des musiciens qui les accompagnaient: Ulf Walkenius ou Vincent Peirani pour la première,Nitai Hershkovits ( piano), Eli Degibri (sax tenor) et le jeune batteur indien Ofri Nehemya pour le second.Mais plus encore qu'une soirée lumineuse, ce 12 juillet fut un feu d'artifice prématuré de sensations intimes.
Un de ces rendez-vous entre l'artiste et le public comme Vienne les aime : Youn Sun Nah décroche une standing ovation au 3e morceau de son set, et subjugue la foule jusqu'à la fin.

Avishaï Cohen fait d'abord un show très enlevé et très pro : son
quartet tourne comme une montre. Puis il sort. Et c'est là que le miracle à lieu, le rappel déclenchant chez lui une fantaisie débridée ,faite d'impros en solo à la contrebasse ( Joe Dassin ! ), de chansons cubaines en espagnol, de reprises en trio ou en quartet (Besame mucho) pour finir sur un "Shalom" endiablé ,le public chantant le refrain. Il est 1 heure passée ce 13 juillet quand s'achève ce marathon ( cinq heures de musique, José James ayant ouvert le bal à 20 heures).


Et c'est là qu'on se dit : dire que j'ai failli rater ça !
FrançoisJazzBof



La video du concert de Youn Sun Nah est à voir sans modération sur ArteTV ( belles images et bon son)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire