Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


samedi 6 novembre 2010

Mario Stantchev au périscope

Le 5 novembre
Il est professeur au Conservatoire de Lyon où il a créé le département de jazz, et ce soir il y avait du monde au Périscope composé de nombre de ses élèves venus l'écouter. Beaucoup de jeunes donc et de moins jeunes, là c'était ses amis...et moi. Soirée sous le signe de la virtuosité et la décontraction. Les vrais artistes ne se prennent pas la tête.
Ce gars là a quand même un parcours étonnant,il quitte sa Bulgarie natale clandestinement dans les années 70 et... en 1981 il joue en première partie de Dizzie Gillespie à Jazz à Vienne. Sa bio
Revenons au concert, un premier set en solo au piano et un deuxième en trio avec Basse électrique et batterie.
Le répertoire: compositions personnelles et reprises, mélangeant du classique et du jazz. A l'intérieur d'un même morceau j'ai senti chez lui un plaisir gourmand à mélanger et brouiller les deux univers. Belle soirée de découverte.

JaZZmarc

Aucun commentaire:

Publier un commentaire