Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


mercredi 7 août 2019

Brèves 2 de jAzzLBERTVILLE : Agathe da Rama


Le 25 juillet à Albertville Jazz Festilae :
Dôme Théâtre, la salle est très belle, construite en 92 pour les JO, l’acoustique est excellente et la chaleur étouffante...les éventails de fortune papillonnent de partout.

20h30 Premier gros coup de cœur  : 💓Agathe da Rama, la Toulousaine, entre en scène, short rouge et harpe celtique. A ses côtés Joris Ragel, slide guitariste aux pieds nus, se contorsionne entre pédales à effets et bottleneck. La rythmique est assurée par Dimitri à la batterie ( une seule répétition avec le groupe) et Guillaume Gendre à la contrebasse. Leur inspiration ils sont allés la chercher aux US dans un road trip qui n’en fût pas un puisqu’ils restèrent scotchés à la New Orleans .... ils en rapportèrent un blues /rock original qui ce soir nous a donné un vrai coup de frais et il fallait le faire en ces temps de canicule. La voix d’Agathe est chaude et semble avoir beaucoup de choses à dire sur son adolescence envolée (thème de leur album 7 Times), des choses graves comme le mensonge « You Know ») ou la menstruation, un vrai sujet pour elle (applaudissements) et des choses plus décalées comme « Flying blue pig » si j’ai bien compris, ça me rappelle les Pink Floyd. Le concert se termine avec « The Visitors » et « Animals have right »
Bravo à la programmation pour avoir osé ! J’attends avec impatience le nouvel album qui sera à coup sûr celui de la maturité.

Entre-acte : On ventile, on s’hydrate, la buvette va faire le vide.... pour 2 personnes : plateau fromage (énorme) de Savoie et verre de vin pour 8 €, qui fait mieux ?

JC JazzBof



Aucun commentaire:

Publier un commentaire