Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


dimanche 19 mars 2017

Julien Bertrand à la clef de voute

Samedi  18 mars.
Samedi soir à la Clef de Voûte Julien Bertrand nous a présenté sa « nouvelle mouche »  "New flight" fraîchement sortie du pavillon de sa trompette, et  ce n’est pas une Tsé Tsé ! c’est une mouche, comme illustrée sur la belle pochette, aux deux réacteurs bien chargés au Hard Bop et Funk , et nous avons volés très haut  avec elle.

Julien Bertrand est un musicien généreux et sympa et il nous a tout donné ce samedi soir avec son nouveau groupe New Fly : Thibaud Saby au piano /Rhodes à la fluidité remarquable, son intro sur "Uncle Chesnut II" nous a littéralement embarqué.
Uncle Chesnut  est le surnom donné par le fils de Julien au contrebassiste Ardéchois  François Gallix, de retour au pays, l’album a été enregistré à Alboussière. Il s’est bien amusé  avec son compère Arthur Declercq à la batterie offrant une rythmique dynamique parfaite à la trompette éclatante (mon oreille droite bourdonne encore) et au bugle bien chaud de Julien Bertrand.

Julien Bertrand écrit pour les gens qu’il aime, « a lilltle one for a little one » pour son fils (dans la salle), « Blues sister »  pour sa sœur. A part un titre du trompettiste Russel Gunn qu’il nous invite à découvrir et qui semble l’inspirer, tous les titres joués sont ses compos et déjà ça c’est remarquable.
A la mi-temps le temps d’une bière ou d’un St Joseph (soirée Ardéchoise oblige) nous retrouvons les musiciens pour échanger quelques mots,  Julien nous confie toute la difficulté qu’ont les artistes comme lui, sans producteur, à vendre leur musique (sans vendre leur âme). Pas encore un festival à l’horizon pour eux cet été, quel dommage. Quand je pense au bonheur et à la fraîcheur qu’apporte cette musique, les nombreux jeunes présents samedi en témoignent ainsi que tous les festivals qui nous accompagnent toute l’année et de partout dans le pays, je ne suis hélas pas étonné de ce constat mais plutôt du désert culturel où nous entraine les programmes de la plupart de nos candidats politiques.

La deuxième mi-temps sera plus Funky et se terminera avec la visite surprise de l’excellent Vincent Perrier au sax tenor (un habitué lui aussi de la Clef de Voûte) sur une compo de Julien Bertrand encore. Quelle belle soirée.
Dans le Chapeau des artistes chacun glisse une pièce ou un billet selon ses moyens, seule rémunération des musiciens. On peut donner un revenu universel ou préférer offrir des costards. C'est selon.
François Gallix  nous rattrape sur les marches au moment de quitter la place Chardonnet pour nous demander notre adresse email afin de nous envoyer ses dates de concerts  dans la région cet été, l’œil plein d’étoiles. C’est aussi  ça le Jazz.
Salut Julien et bon vent.



JCJazzBof

Enregistrement au Domaine "Le Trouillet "

Aucun commentaire:

Publier un commentaire