Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


lundi 27 février 2012

Q-Biq: Celeste

Le groupe Q-Biq confirme, avec ce deuxième album, "Celeste", tout le bien que l'on pensait d'eux après leur prestation lors du festival "un Doua de jazz" où ils avaient assuré de belle manière la première partie de Jason Lindner en octobre dernier.( Voir ici)
Ces quatre là ont tous une solide formation musicale classique et/ou jazz et se sont réunis pour un projet ambitieux.
Leur musique est résolument JazzRock, elle embarque leurs multiples passions musicales. Sur cette album ils pourraient même réconcilier les jazzeux, les blueseux et les rockeux, ce qui n'est pas gagné d'avance.

"Agathe the blues" ouvre l'album comme un standard du jazzrock digne des meilleurs moments d'Uzeb célèbre groupe canadien emblématique de ce genre de musique. C'est bon, ça tourne bien et "Agathe the blues" c'est rigolo ( mitou)
Avec un morceau comme "Frédéric", c'est une ballade jazzistique autour du concerto N°1 de Chopin qu'ils nous proposent: ils n'ont donc peur de rien!
Avec "Quarks" nous sommes notamment dans une sonorité de guitare et de voix à la Georges Benson avec un petit clin d'œil à Herbie Hancock et à "Rockit", ben voyons.
L'ambition du projet et le refus de la facilité est notable, avec par exemple une recherche permanente de sonorités différentes, ou avec des thèmes multiples qui s'enchevêtrent sur des morceaux longs. La trilogie qui clos l'album en est l'illustration manifeste; trois morceaux qui se répondent avec brio pour créer au final une plage musicale très riche un peu comme le faisait les adeptes du rock progressif: Serions nous alors en présence d'un JazzRock Progressif?:)
A noter aussi la participation superbe de la chanteuse Françoise Mazza qui vocalise à merveille sur cette trilogie.
Celeste est un album dense, sans baisse de régime, qui dénote d'une vrai démarche personnelle même si ça et là les hommages, les clins d’œil et les influences sont assumés.
Ne boudons pas notre plaisir, ce groupe est Lyonnais, alors précipitons nous pour reconnaitre leur talent,et allons le voir dans les clubs de la région qui nous le souhaitons les accueilleront très vite.

Antonin Néel: Claviers / Julien Fromont: Guitares / David Depassiot: Basse / Emmanuel Pastor: Batterie
Pour ce donner une idée voir leur page facebook
Sur jazz-rhone-alpes.com ce billet et les autres chroniques sur les concerts de la semaine.
JaZZmarc

Aucun commentaire:

Publier un commentaire