Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


mardi 13 octobre 2009

Jazz&Polar



Les ambiances enfumées,les mauvais garçons, les chanteuses de jazz plantureuses (style Roger Rabbit)le polar et le jazz sont fait pour s'entendre.
Voici quelques citations qui sonnent bien:
Julien Delli-Fiori:
"Incontestablement, un des liens les plus touchant entre le jazz et le polar est celui d'afficher une apparence nonchalance face aux contretemps, aux mauvais coups de la vie""
Noêl Balen:
"Le jazz et le polar, c'est la pipe de Simenon entre les seins de Joséphine Baker, un baiser humide de Miles Davis sur les lèvres noires de Juliette Gréco, une copulation vénéneuse entre Billie Holiday et Hercule Poirot. Sax,crime et volupté"
Patrick Raynal:
"Si le polar s'attache à raconter le monde, c'est bien le jazz et le blues (merde ndlr) qui constituent l'essentiel de la bande son"
J'ai trouvé ces citations dans le livre de Bob Garcia ( musicien de jazz et écrivain de polar )"Jazz et polar" qui donne par ailleurs une hypothèse de l'origine du mot jazz:
"En 1907...Buddy Bolden cornettiste est chef d'orchestre ... se produisait dans les bar de la Nouvelle Orléans ...en abandonnant les modèles musicaux poussiéreux de l'époque... Un journaliste local, après s'être aventuré dans les bas-fonds pour être le témoin du spectacle, rapporta que ce que jouait Bolden était du bavardage musical en utilisant le terme français jaser pour accentuer son dédain.Cela frappa les esprits, et bientôt tout le monde dans les bas-fonds sut ce que cela signifiait quand un orchestre "jassait" un air.

JazzMarc
"L'archétype du PolarJazz est la série des romans de Michael Connely avec son personnage récurent Harry Bosch, il cite régulièrement les morceaux qu'il écoute et qui collent à la situation, il peste de ne pas être un joueur de sax"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire