Sans la musique, la vie serait une erreur. (F. Nietzsche)


dimanche 30 novembre 2008

Henri Texier: Samedi 29 à l'amphi Jazz


Les musicos:
Henri Texier, contrebasse
Géraldine Laurent, saxophone
Aldo Romano, batterie
Le samedi, Texier a assuré. Dès le second morceau, Géraldine Laurent explose
sur un morceau prédestiné, "Spring tide" (marée de printemps).C'est un petit
bout de bonne femme aux cheveux poivre et sel équipée de seins consistants qui envoie ses solo perchée sur un seul pied (comme les flamants roses ,sauf
qu'elle, elle est en gris).Elle excelle aussi bien dans les tempos rapides que
sur les mélodies d'amour.Et tout cela avec une grande facilité, sans avoir l'air
de forcer. Elle nous fera grimper au ciel plusieurs fois dans la soirée.Le
morceau suivant s'appelle "Cité soleil" : Texier précise que c'est le nom d'un
bidonville d'Haïti construit sur une décharge d'ordure. And so on (je n'ai pas
retenu tous les titres).
Après la pause, le trio repart sur un classique ("I love you night and day"),
mais à leur manière.La deuxième partie compte d'ailleurs plus de classiques que la première, centrée sur des compos d'Aldo.Le répertoire est celui du dernier CD "Just jazz" .Le trio joue même un ragtime ,"Maple leaf rag" : les notes du piano
au saxo, c'est étonnant. Le concert s'achève sur des éclats de sax limite free.
Rappel. Ils nous jouent une balade "pour mieux dormir" dixit l'Italien.
Léger incident : un spectateur furieux parce qu'il trouve le set trop court
lance "on se croirait à l'usine"; Texier lui répond vertement " tu sais pas ce
que c'est, l'usine !"
Il est 22h 40.Les musicos reviennent démonter leur matos et signent quelques
dédicaces.Je prête mon stylo à un ami impatient. Nous sortons par l'ascenseur.
Fin du topo.

Géraldinement vôtre. François

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire